La Liberté

Le monstre tourne à plein régime

Dans la zone d’extraction de la nouvelle gravière des Grands-Champs située du côté ouest de l’autoroute A12, une pelle mécanique charge l’un après l’autre deux tombereaux de matière première brute. © Charly Rappo
Dans la zone d’extraction de la nouvelle gravière des Grands-Champs située du côté ouest de l’autoroute A12, une pelle mécanique charge l’un après l’autre deux tombereaux de matière première brute. © Charly Rappo
Les camions venus décharger des matériaux terreux pour remblayer la gravière du Chaney nettoient leurs roues dans une fosse d’eau. A l’arrière-plan, le stock de matières premières en forme de pyramide. © Charly Rappo
Les camions venus décharger des matériaux terreux pour remblayer la gravière du Chaney nettoient leurs roues dans une fosse d’eau. A l’arrière-plan, le stock de matières premières en forme de pyramide. © Charly Rappo
Les tombereaux déversent les matériaux bruts dans une trémie: un entonnoir grillagé, qui permet d’éviter que de grosses pierres n’entrent dans le processus de production des graviers. © Charly Rappo
Les tombereaux déversent les matériaux bruts dans une trémie: un entonnoir grillagé, qui permet d’éviter que de grosses pierres n’entrent dans le processus de production des graviers. © Charly Rappo
Le dispositif qui permet aux camions de venir s’approvisionner en graviers est entièrement automatisé. Le chargement d’une benne dure deux à trois minutes. © Charly Rappo
Le dispositif qui permet aux camions de venir s’approvisionner en graviers est entièrement automatisé. Le chargement d’une benne dure deux à trois minutes. © Charly Rappo
Le bâtiment de la centrale de traitement des matériaux est divisé en deux. Les graviers sont lavés et criblés dans la partie supérieure métallique, avant d’être stockés dans les silos situés dans la base en béton. © Charly Rappo
Le bâtiment de la centrale de traitement des matériaux est divisé en deux. Les graviers sont lavés et criblés dans la partie supérieure métallique, avant d’être stockés dans les silos situés dans la base en béton. © Charly Rappo
12.07.2018

Après plusieurs mois de tests, la nouvelle centrale de traitement des matériaux de la plus grande gravière du canton de Fribourg est opérationnelle à Farvagny, le long de l’autoroute A12. Les installations sont imposantes

Photos Charly Rappo, Textes Thibaud Guisan

Economie »   C’est un site sur lequel l’humain se sent tout ­petit. Après plusieurs mois de tests, les nouvelles installations de traitement de graviers construites le long de l’autoroute A12, à Farvagny, s’apprêtent à tourner à plein régime. Ce monstre produira en moyenne 2000 tonnes de matériaux par jour. «C’est l’aboutissement de six ans de travail», relève Laurent Pasquier, directeur de JPF Gravières SA, la société bulloise qui possède l’infrastructure de production de la plus grande gravière du canton.

Devisé à 10 millions de francs lors de la mise à l’enquête des équipements, le montant de l’investissement final n’est pas dévoilé. Pour souligner l’importance du projet, le directeur indique en revanche que sa réalisation a mobili

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00