La Liberté

L’anglais envers et contre tout

Dès le 20 juin, tous les pilotes devront obligatoirement communiquer en anglais avec la tour de contrôle. © Keystone-archives
Dès le 20 juin, tous les pilotes devront obligatoirement communiquer en anglais avec la tour de contrôle. © Keystone-archives
12.06.2019

Pour le Conseil fédéral, la sécurité aérienne prime sur le respect des langues nationales. Recours en Valais

Christiane Imsand

Pilotes » C’est un bras de fer qui s’est engagé avec l’administration fédérale. Objet du litige: l’usage obligatoire de l’anglais dans l’espace aérien suisse. Dès le 20 juin, tous les pilotes devront obligatoirement communiquer en anglais avec la tour de contrôle. Jusqu’ici, cette mesure ne concernait que les pilotes volant aux instruments (avions de ligne), mais dorénavant elle s’appliquera aussi au vol à vue, c’est-à-dire à des pilotes aux manettes de petits avions et pratiquant surtout le vol de plaisance. Le vent de panique qui a soufflé parmi les pilotes qui n’ont pas un niveau d’anglais suffisant est parvenu jusqu’à Berne, mais rien n’y fait.

Interrogée hier à l’occasion de la traditionnelle heure des questions du Conseil national, la cheffe du Département des transports Simonetta Sommaruga s’est montrée particulièrement ferme. «La pratique de l’anglais est une question de sécurité», affirme-t-elle.

Recours déposé

Les adversaires de la réforme, qui se concentre

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00