La Liberté

L’UDC laminée par les sénateurs

L’UDC laminée par les sénateurs
L’UDC laminée par les sénateurs
14.03.2018

Le droit suisse ne doit pas primer sur le droit international, juge le Conseil des Etats

Philippe Boeglin

Souverainet »   Long de quatre heures, versé dans les subtilités du droit constitutionnel, émotionnel par instants, comme pressenti, le débat d’hier au Conseil des Etats a reflété l’importance de l’enjeu, soit l’initiative populaire de l’UDC: «Le droit suisse au lieu de juges étrangers». Si le texte du parti souverainiste n’a pas trouvé grâce auprès des sénateurs, qui l’ont laminé par 36 voix à 6 (celles de l’UDC), il a mobilisé leurs facultés rhétoriques.

A l’image du Schwytzois Peter Föhn (udc), féru de références historiques. «Les Confédérés ont lutté pour se libérer, ils ont toujours voulu tenir leur destinée en main. La Suissesse et le Suisse ne naissent pas pour se soumettre. C’est un héritage de nos ancêtres.» En face, le Genevois Robert Cramer (verts) a riposté dans la même veine. «L’initiative demande que la Suisse s’engage à ne pas respecter ses engagements internationaux. Or, pensez aux Waldstätten (les cantons primitifs Uri, Schwytz et Unter­wald): ils ont eux resp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00