La Liberté

Un «retour dans le placard» à éviter

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Premiers Suisses à signer un partenariat enregistré en 2004, Ernst Ostertag et son compagnon ne voulaient pas entrer dans un home. © Keystone-archives
Premiers Suisses à signer un partenariat enregistré en 2004, Ernst Ostertag et son compagnon ne voulaient pas entrer dans un home. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
08.07.2020

Première suisse: les aînés non hétérosexuels auront leurs premiers appartements spécifiques à Zurich

Ariane Gigon, Zurich

Habitat » Ils refusent d’y aller ou cachent leur identité sexuelle: les personnes âgées appartenant à la communauté LGBT préfèrent souvent rester seules chez elles ou «retourner dans le placard» lorsqu’elles entrent dans un EMS. La ville de Zurich et l’association QueerAltern ont décidé de leur venir en aide en créant des appartements et groupes d’habitation spécifiques. A Genève, la question fait aussi débat.

Des EMS ou appartements pour des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) existent déjà notamment à Berlin ou Vienne. Mais pas encore en Suisse. La ville de Zurich entendait combler cette lacune et a répondu aux appels de l’association QueerAltern («vieillir queer»), créée en 2014 précisément dans ce but. Mais après une vingtaine d&rsqu

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00