La Liberté

Le Petit Prince, un punk dans l’âme

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le petit prince de notre chroniqueuse Angélique Eggenschwiler est un punk. © Lib/Alain Wicht
Le petit prince de notre chroniqueuse Angélique Eggenschwiler est un punk. © Lib/Alain Wicht
Partager cet article sur:
29.06.2021

Angélique Eggenschwiler

Vous voulez un scoop? Aujourd’hui, 29 juin, nous célébrons la Journée mondiale du Petit Prince. Absolument. D’ailleurs si son auteur avait eu une alimentation saine, équilibrée et avait préféré le tricot à l’aviation, il fêterait aujourd’hui ses cent vingt-deux ans.

Vous me direz, la Journée mondiale du Petit Prince, c’est un peu comme la journée internationale du vivre-ensemble ou de la sensibilisation à l’albinisme, tout le monde s’en fout.

Au programme, des activités ludiques sur le thème de l’écologie en hommage à l’esprit pionnier de Saint-Exupéry qui, comme chacun le sait, était un champion du tri des déchets à l’aube du siècle dernier.

Blague à part, je n’ai rien contre ce chef-d’œuvre que je rangerais d’ai

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00