La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

En matière de durabilité et de réparabilité, les détaillants suisses sont à la traîne

Greenpeace dénonce le secteur qui n’en fait pas assez pour améliorer la durée de vie des produits vendus

Les détaillants ont un rôle clé à jouer sur le gaspillage, car ils peuvent à la fois mettre la pression sur les fabricants et les fournisseurs, ainsi qu’inspirer de nouvelles pratiques aux consommateurs. © Keystone
Les détaillants ont un rôle clé à jouer sur le gaspillage, car ils peuvent à la fois mettre la pression sur les fabricants et les fournisseurs, ainsi qu’inspirer de nouvelles pratiques aux consommateurs. © Keystone

Bayron Schwyn

Publié le 22.06.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Economie circulaire » Produire, utiliser, puis jeter. C’est grosso modo ainsi que nous avons pris l’habitude de consommer depuis plusieurs décennies. Problème: les ressources offertes par la planète sont limitées et nous ne pourrons pas continuer indéfiniment de la sorte.

Un chiffre donne le tournis: selon une estimation de PwC et du WWF datée de 2021, plus de 90% des ressources naturelles ne sont utilisées qu’une seule fois à l’heure actuelle.

Pour que le commerce devienne moins gourmand en énergie et en matières premières, plusieurs organisations environnementales et de consommateurs militent depuis plusieurs années pour le développement de l’économie dite circulaire.

«Il reste beaucoup à faire»

Cette dernière vise à permettre le lancement de produits aussi durables que possible, et

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11