La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Matran ne devrait pas fusionner»

L’exécutif de l’une des neuf communes pressenties pour le Grand Fribourg est d’avis de laisser tomber

Sébastien Dorthe, syndic de Matran, a démissionné du comité de pilotage de la fusion du Grand Fribourg pour des raisons professionnelles et privées. © Charly Rappo
Sébastien Dorthe, syndic de Matran, a démissionné du comité de pilotage de la fusion du Grand Fribourg pour des raisons professionnelles et privées. © Charly Rappo

Patrick Chuard

Publié le 14.05.2020

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Fusion » Finalement, c’est non. Le Conseil communal de Matran recommande à sa population de ne pas rallier le Grand Fribourg. Cette prise de position arrive à un moment crucial du processus de rapprochement entre Fribourg, Avry, Belfaux, Corminbœuf, Givisiez, Granges-Paccot, Marly, Matran et Villars-sur-Glâne. Le vote consultatif qui devait avoir lieu ce dimanche, préalable au vote définitif en mars 2021, a été annulé pour cause de Covid-19. Faut-il repousser le processus? Voter directement pour de vrai? Le Conseil d’Etat et la Préfecture de la Sarine communiqueront à ce sujet aujourd’hui. En attendant, le syndic de Matran, Sébastien Dorthe (plr), explique la décision.

Vous vous retirez du comité de pilotage (copil) de la fusion du Grand Fribourg. Le signe d’un désaccord?

Sébastien Dorthe: Non, j’ai présenté ma démission pour des raisons professionnelles et privées. Ayant créé une nouvelle étude d’avocats, j’ai moins de temps à consacrer aux

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00