La Liberté

De la campagne à la ville sans voiture

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le canton espère que les Vaudois préféreront le bus à la voiture pour se rendre à Lausanne. Keystone-archives
Le canton espère que les Vaudois préféreront le bus à la voiture pour se rendre à Lausanne. Keystone-archives
Partager cet article sur:
12.03.2021

Le canton de Vaud est bien décidé à renforcer le nombre et l’attractivité de ses bus régionaux

Selver Kabacalman

Transports publics » Le Conseil d’Etat vaudois demande un crédit d’investissement de 50 millions de francs au parlement pour financer le développement étalé sur quatre ans des lignes de bus régionales dans le canton. Le but? Proposer une «alternative crédible» à la voiture pour faire passer la proportion des déplacements en transports publics à 30% en 2030, contre 23% actuellement. Dans le domaine de la mobilité, il s’agit de la «mesure phare» du plan climat vaudois.

«La mobilité est à l’origine de 40% des gaz à effet de serre qui sont produits dans notre canton, en grande partie par la mobilité individuelle motorisée», a expliqué d’entrée de jeu la ministre en charge des Infrastructures Nuria Gorrite hier devant la presse. Pour atteindre la neutralité carbone d’ici &agra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00