La Liberté

Après le buzz, les tricks

Fabian Bösch s'est fait des admirateurs en marge des compétitions. Brillera-t-il sur la neige autant que sur les réseaux sociaux? © Keystone
Fabian Bösch s'est fait des admirateurs en marge des compétitions. Brillera-t-il sur la neige autant que sur les réseaux sociaux? © Keystone
14.02.2018

L’équipe masculine de slopestyle nourrit de grandes ambitions aux Jeux. 

Laurent Merlet

Fabian Bösch est rapidement devenu l’un des chouchous des Jeux. Ses vidéos décalées, où on le voit se pendre à une main à un escalator ou pratiquer le bobsleigh avec un transpalette en compagnie de l’entraîneur national Dominik Furrer, ont fait le tour du monde. «Avec elles, j’ai doublé le nombre de mes followers sur mon compte Instagram (réd: il en possède désormais plus de 50 000)», rigole l’Obwaldien de 20 ans, qui a même réussi à susciter l’admiration de Lindsay Vonn. «C’est dans ma nature. Quand une idée me passe par la tête, je la réalise.»

Le champion du monde de slopestyle 2015 n’a en tout cas pas froid aux yeux. Ni peur de se blesser avant la compétition de dimanche (dès 2h en Suisse). «La pratique de notre discipline est bien plus dangereuse», nuance-t-il. «On s’occupe et on décompresse. Bref, on s’amuse avant que les choses sérieuses commencent.»

Des chances de podium

Le quatuor helvétique (Fabian Bösch, Andi Ragettli, Jonas Hunziker et Elias Ambühl) ne manque assurément pas d’ambitions à PyeongChang. Avec Fabian Bösch mais aussi et surtout Andi Ragettli, vainqueur de la Coupe du monde de la spécialité lors de la saison 2015-2016 et deuxième aux X-games à Aspen fin janvier, la Suisse possède plusieurs chances de médailles. 

«La lutte pour le podium s’annonce très serrée», modère le Grison de 19 ans. «A mon avis, le champion olympique sera le skieur qui parviendra à composer, au mieux, avec le vent. Mon premier objectif sera donc déjà de tout donner pour ne pas avoir de regrets». 

Fabian Bösch tâchera, lui aussi, de s’illustrer avec ses tricks. «Je vise une médaille», lâche, gonflé à bloc, l’Obwaldien. «Les sensations n’étaient pas très bonnes ce matin (réd: hier) à l’entraînement. J’espère que ça ira mieux ces prochains jours car je ressens encore quelques douleurs à un genou.»

N’allez pas croire que la nouvelle vedette des réseaux sociaux s’est amochée en réalisant ses cascades. Déjà absent en Coupe du monde à Cardrona (NZL) fin novembre, le skieur d’Engelberg traîne simplement une blessure depuis plusieurs mois.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00