La Liberté

Caviezel débloque son compteur

Mauro Caviezel: une victoire samedi et une blessure hier. © Keystone
Mauro Caviezel: une victoire samedi et une blessure hier. © Keystone
Partager cet article sur:
14.12.2020

Le Grison a remporté samedi le super-G de Val d’Isère. Kryenbühl a fini troisième de la descente hier

Ski alpin » Vainqueur samedi à Val-d’Isère du premier super-G de la saison, Mauro Caviezel a enfin débloqué son compteur en Coupe du monde. La descente dominicale, remportée par l’étonnant Martin Cater (dossard 41), n’a en revanche pas permis à l’équipe de Suisse masculine de décrocher une troisième victoire d’affilée. Mauro Caviezel a cueilli à 32 ans sa première victoire sur le cirque blanc, cinq jours après le triomphe de Marco Odermatt lors du deuxième géant de Santa Caterina. Tout détenteur du globe de la discipline qu’il est, le Grison a obtenu une victoire très surprenante sur la piste Oreiller-Killy.

Opéré à la mi-juin à la suite d’une déchirure du tendon d’Achille gauche, Mauro Caviezel revient de loin. Le médaillé de bronze du combiné des mondiaux 2017, à qui l’on prédisait un retour à la compétition en janvier, se retrouve sur la plus haute marche du podium moins de six mois après son opération!

Quelques douleurs

«C’est incroyable. Je ne me sentais pas à 100% et j’ai encore du travail à fournir, mais c’est de bon augure pour la suite», a expliqué samedi le Grison, qui avait d’ailleurs ressenti quelques douleurs vendredi lors de l’ultime entraînement de descente.

Cette victoire a en outre une forte valeur émotionnelle. C’est sur cette même piste que son idole de jeunesse, Silvano Beltrametti, avait perdu l’usage de ses jambes après son terrible accident du 8 décembre 2001. Mauro Caviezel a qui plus est pour préparateur physique un ami d’enfance de Silvano Beltrametti, Tom Jäger.

Parti en «éclaireur» hier avec le dossard 1, Mauro Caviezel n’a pas connu la même réussite en descente. Le Grison, 16e ex aequo avec Ralph Weber, s’est même fracturé l’index gauche en accrochant le fanion d’une porte. Il espère pouvoir défendre ses chances à Val Gardena vendredi (en super-G) et samedi (en descente) prochains.

Les premiers partants n’ont il est vrai guère été avantagés hier, sous un soleil retrouvé. Les chaînes de télévision avaient pour la plupart déjà cessé leur diffusion en direct lorsque Martin Cater a mis tout le monde d’accord avec son dossard No 41 pour cueillir son premier succès en Coupe du monde.

Deux succès d’affilée

Le Slovène de 27 ans a devancé de 0’’22 l’Autrichien Otmar Striedinger (2e), porteur du dossard 26, qui pensait certainement avoir fait le plus dur en battant le Schwytzois Urs Kryenbühl (3e à 0’’27). Il affichait jusqu’ici une 8e place – en 2019 à Wengen – comme meilleur résultat en Coupe du monde de descente!

Otmar Striedinger (29 ans) doit donc se contenter d’un quatrième podium sur le cirque blanc. Urs Kryenbühl saura quant à lui se satisfaire de son rang. Le Schwytzois de 26 ans a démontré hier que sa 2e place obtenue l’hiver dernier, dans la difficile descente de Bormio, n’était pas due au hasard. Impressionnante cette saison, l’équipe de Suisse masculine en est donc restée à deux succès d’affilée. Niels Hintermann aurait pu lui offrir un hat-trick, mais le Zurichois est parti à la faute alors qu’il avait signé – avec une marge de 0’’14 sur le futur vainqueur – le meilleur temps intermédiaire après 1’34’’ de course… ats

classements

Val-d’Isère (FRA). Coupe du monde messieurs. Super-G (samedi): 1. Mauro Caviezel (SUI) 1’01’’34. 2. Adrian Smiseth Sejersted (NOR) à 0’’10. 3. Christian Waldner (AUT) à 0’’54. 4. Travis Ganong (USA) à 0’’76. 5. Vincent Kriechmayr (AUT) à 0’’77. 6. Kjetil Jansrud (NOR) à 0’’82. 7. Alexis Pinturault (FRA) à 0’’86. 8. Christof Innerhofer (ITA) et Andreas Sander (GER) à 0’’88. 10. Beat Feuz (SUI) à 0’’91. Puis: 13. Marco Odermatt (SUI) à 1’’01. 20. Urs Kryenbühl (SUI) à 1’’22. 24. Stefan Rogentin (SUI) à 1’’43. 26. Gino Caviezel (SUI) à 1’’54. 35. Gilles Roulin (SUI) à 2’’02. 42. Loïc Meillard (SUI) à 2’’33. 58 partants, 50 classés.

Descente (dimanche): 1. Martin Cater (SLO) 2’04’’67. 2. Otmar Striedinger (AUT) à 0’’22. 3. Urs Kryenbühl (SUI) à 0’’27. 4. Aleksander Aamodt Kilde (NOR) à 0’’36. 5. Johan Clarey (FRA) à 0’’42. 6. Beat Feuz (SUI) à 0’’53. 7. Andreas Sander (GER) à 0’’57. 8. Matthias Mayer (AUT) à 0’’59. 9. Romed Baumann (GER) à 0’’60. 10. Dominik Paris (ITA) à 0’’62. Puis: 16. Mauro Caviezel (SUI) et Ralph Weber (SUI) à 1’’09- 18. Carlo Janka (SUI) à 1’’10. 30. Marco Odermatt (SUI) à 1’’64. 36. Stefan Rogentin (SUI) à 1’’83. 61 partants, 57 classés. Notamment éliminé: Niels Hintermann (SUI).

Général (6/38): 1. Alexis Pinturault (FRA) 276. 2. Marco Odermatt (SUI) 261. 3. Filip Zubcic (CRO) 208. 4. Henrik Kristoffersen (NOR) 156. 5. Lucas Braathen (NOR) 155. 6. Loïc Meillard (SUI) 145. Puis: 11. Mauro Caviezel (SUI) 115. 12. Gino Caviezel (SUI) 107. 20. Urs Kryenbühl (SUI) 71. 24. Beat Feuz (SUI) 66. 28. Semyel Bissig (SUI) 60.

Super-G (1/7): 1. Mauro Caviezel 100. 2. Adrian Smiseth Sejersted (NOR) 80. 3. Christian Walder 60. 4. Travis Ganong (USA) 50. 5. Vincent Kriechmayr (AUT) 45. 6. Kjetil Jansrud (NOR) 40. Puis: 10. Beat Feuz (SUI) 26. 13. Odermatt 20. 20. Urs Kryenbühl (SUI) 11. 24. Stefan Rogentin (SUI) 7. 26. Gino Caviezel 5.

Descente (1/9): 1. Martin Cater (SLO) 100. 2. Otmar Striedinger (AUT) 80. 3. Urs Kryenbühl (SUI) 60. 4. Aleksander Kilde (NOR) 50. 5. Johan Clarey (FRA) 45. 6. Beat Feuz (SUI) 40. Puis: 16. Ralph Weber (SUI) et Mauro Caviezel (SUI) 15. 18. Carlo Janka (SUI) 13. 30. Marco Odermatt (SUI) 1.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00