La Liberté

Le mariage aurait coûté trop cher

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La fusion du cercle scolaire dont fait partie Le Châtelard avec son voisin Villorsonnens n’aura finalement pas lieu. © Alain Wicht-archives
La fusion du cercle scolaire dont fait partie Le Châtelard avec son voisin Villorsonnens n’aura finalement pas lieu. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
29.08.2020

Le cercle scolaire de Massonnens, Grangettes et Le Châtelard ne devra pas fusionner avec un voisin

Charles Grandjean

Glâne » Le coût des transports scolaires a fait rétropédaler l’Etat. L’argument avancé par les communes du cercle scolaire de Massonnens, Grangettes et du Châtelard pour s’épargner une fusion avec un autre cercle a finalement convaincu l’Etat de leur accorder une dérogation illimitée. Quand bien même ce cercle scolaire n’atteint pas le seuil de huit classes. Cette décision leur a été transmise en mai dans un courrier que s’est procuré La Liberté. Une décision qui aura pris du temps à se dessiner. «Mais la DICS (Direction de l’instruction publique, de la culture et des sports) a toujours été ouverte au dialogue», salue David Fattebert, syndic du Châtelard.

Concrètement, le cercle scolaire formé par ces trois communes n’aura pas besoin de se tourner vers son vois

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00