La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le parlement au secours des médias

A Berne, on s’active pour repêcher plusieurs mesures de la loi sur les médias, rejetée en février

Le soutien aux médias pourrait se résumer aux éléments non contestés de la loi rejetée en février, en particulier l’aide à la formation des journalistes, aux agences de presse, à la distribution postale, matinale et dominicale, ou encore à la presse associative. © Keystone
Le soutien aux médias pourrait se résumer aux éléments non contestés de la loi rejetée en février, en particulier l’aide à la formation des journalistes, aux agences de presse, à la distribution postale, matinale et dominicale, ou encore à la presse associative. © Keystone

Guillaume Chillier

Publié le 18.03.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Presse » Un mois. Il n’aura fallu qu’un mois pour que le soutien à la presse revienne en force au parlement. Après le «non» du peuple à la loi sur les médias le 15 février dernier, plusieurs parlementaires ont pris leur bâton de pèlerin en empoignant ce dossier à travers une multitude d’interventions au Palais fédéral. «Il y a urgence», lancent en chœur ces élus de gauche et du centre, appuyés par quelques libéraux-radicaux. Urgence à donner un coup de pouce aux médias, dont la situation d’avant la votation n’a bien entendu pas changé: transition numérique inévitable mais périlleuse et baisse des revenus publicitaires qui mettent sous pression des rédactions reconnues pour leur importance dans le débat public.

Ces élus le savent: après le «non&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00