La Liberté

Les promesses de Roberto Cirillo

Roberto Cirillo a surtout travaillé à l’étranger et dans l’économie privée. © KEYSTONE
Roberto Cirillo a surtout travaillé à l’étranger et dans l’économie privée. © KEYSTONE
Partager cet article sur:
03.04.2019

Méconnu, le nouveau chef de La Poste vient du privé, mais le Tessinois se dit attaché au service public

Philippe Boeglin

Service public » Enfin! Enfin, le nouveau patron de La Poste, Roberto Cirillo, s’est présenté ce mercredi aux médias en chair et en os. Le géant jaune avait annoncé l’engagement de son nouveau directeur général en novembre dernier, mais par simple voie de communiqué. Il a donc fallu attendre près d’une demi-année pour découvrir le Tessinois, 48 ans, qui, grâce à ce délai, arrive alors que les malversations de la filiale Carpostal sont «réparées».

L’homme aura la lourde tâche de succéder à Susanne Ruoff, contrainte de démissionner en juin passé en raison du détournement par Carpostal de plus de 200 millions de subventions. En fonction depuis le 1er avril, Roberto Cirillo reprendra la direction opérationnelle le 16 avril des mains d’Ulrich Hurni, CEO ad interim.

<

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00